LAGUNA SECA : Finale du championnat PRO MAZDA 2015


Pour ce dernier meeting de la saison, c’est le circuit de Laguna Seca qui recevait le MAZDA ROAD TO INDY. Comme souvent en Californie, la météo est parfaite. Le circuit très vallonné est tout proche de l’océan Pacifique, ce qui lui donne la particularité de ne pas offrir de gripp, à cause du sable porté par le vent.

 

Les trois premières séances d’essais sont catastrophiques en terme de performance et laissent entrevoir un week-end compliqué. Par contre, pour la dernière séance avant les chronos, l’espoir renaît un peu avec un set-up totalement différent qu’il faut encore essayer de peaufiner.

 

Samedi matin, vient l’heure des qualifications. Les conditions plus fraiches restent, malgré tout, proches de celles de la veille. La première partie de cette séance, se fait pour tout le monde, avec le train de pneus rodé la veille. Florian se place alors 2e sur le tableau. Puis survint un drapeau rouge, ce qui amène chacun des pilotes à passer par les stands pour mettre des pneus neufs.

La reprise se fait donc à quelques minutes de la fin du temps autorisé ce qui va laisser 4 tours à chacun pour s’exprimer. Malheureusement, Florian est ralenti à la fin de son 2e tour, par un pilote en tête-à-queue, ce qui le retarde également pour le 3e tour, puisqu’il était situé alors, à proximité de la cellule de chronométrage. Ce temps perdu sera d’autant plus handicapant que le drapeau à damier le privera du 4e tour, qui pouvait être envisagé, afin de rester en haut de la grille.

Ce nouveau manque de réussite n’est que le reflet de cette saison et oblige Florian à deux départs en 6e position, alors qu’à 3 minutes de la fin de la séance, il était toujours en première ligne !

 

La course 1 sera entachée de nombreux tours sous safety-car suite à un départ rocambolesque, avec un pilote kamikaze dans chacune des files, entrainant avec eux plus de 50% des voitures. Pour Florian, ce sera une jante voilée.

Le 2e départ sera également chahuté aux abords du 1er virage, d’où Florian ne pourra sortir que 8e, place qu’il occupera également à l’arrivée.

 

En course 2, malgré qu’il n’y ai plus d’enjeux (le titre ayant été attribué à la course 1), les perturbateurs habituels continueront le show (mais savent-ils faire autrement ?) et cette fois, ce sera une rotule de direction pour Florian suite à un contact.

Une nouvelle fois, Weiron Tan, anéantira la course de Florian et ce, dès le 3e virage.

 

C’est donc avec 3 podiums, 1 victoire et 1 pole que s’achève, tout de même, cette première saison de PRO MAZDA.

Plus de vidéos



MID-OHIO : beaucoup de travail pour un résultat mitigé


Après l’ovale d’Iowa, retour sur un circuit traditionnel à Mid-Ohio les 31 juillet, 01 et 02 août. La météo sera favorable tout le week-end à cet avant-dernier meeting du championnat.

Les deux jours d’essais préalables permettent aux teams et aux pilotes de se réadapter et de remettre les voitures en configuration routière et ainsi peaufiner les réglages. Florian ne parvient pas à rouler avec les plus rapides mais reste placé parmi les outsiders lors de ces essais.

 

Lors des qualifications du vendredi soir, comme souvent cette année, en manque de performance, Florian ne peut faire mieux que 6e pour les deux grilles de départ, à chaque fois à 3 millièmes de celui qui le précède.

 

Puis le samedi en course 1, grâce à un bon départ, Florian gagne 1 place pour entrer dans le top 5 mais son niveau de performance ne lui permettra pas de suivre le quatuor de tête.

 

En course 2, le scénario est strictement identique jusqu’à quelques tours de l’arrivée. Florian essaie en permanence de rechercher les limites pour compenser les dixièmes de seconde qui lui manquent mais là , il commet l’irréparable en mettant 2 roues dans l’herbe ce qui le propulse en tête-à-queue dans les pneus de protection.

 

Prochain meeting à Laguna Seca (Californie) les 12 et 13 septembre pour les 2 dernières courses de la saison.


IOWA : 100 tours sur un ovale à plus de 220 km/heure


Pour la 12e course de la saison, le programme offrait aux pilotes PRO MAZDA la course d’ouverture de l’Indycar sur l’ovale de l’Iowa. Cette deuxième épreuve sur circuit ovale permettait de découvrir un circuit beaucoup plus rapide que Lucas Oil, avec des trajectoires complètement différentes.

 

L’ensemble du week-end fût difficile pour le team avec pour commencer, des essais qui démontrent des écarts assez importants avec la concurrence. Les deux séances ne permettent pas de réduire les écarts malgré tout le travail accompli par chacun.

 

Le lendemain, toujours sous un soleil de plomb, les chronos donnent un verdict similaire aux essais, avec la 8e place pour Florian. Comme toujours sur ovale, il s’agit de faire le cumul de 2 tours effectués,  seul sur la piste, après 1 tour de lancement. Florian ne pourra faire mieux qu’une moyenne de 227 km/heure.

 

Quelques anomalies, en pit-lane des chronos, constatées sur un team, entrainent le déclassement de 3 pilotes et Florian prend le départ en 5e position. Après une superbe entame, il se place en 3e position jusqu’au 1er safety-car. Puis, au re-start perd une place, et reste 4e jusqu’à mi-course. Une stratégie d’attaque sur sa voiture entraine une dégradation des pneus un peu trop rapide et du coup, la voiture vient de plus en plus difficile à contrôler. Florian ralliera finalement l’arrivée à la 8e place.

 

Au classement général, Florian reste 7e mais toujours sans gros écarts avec ceux qui le précèdent.

 

Prochain meeting à Mid-Ohio pour 2 courses sur un circuit très technique, les 1er et 02 août.

Plus de vidéos ...


Toronto: Belle domination avec une victoire


Une domination sans partage, jusqu’à une erreur à mi-course de la course 2, pourrait résumer ce week-end de Toronto.

La capitale de l’Ontario au Canada avait transformé une partie de ses artères en circuit urbain les 13 et 14 juin 2015 afin d’accueillir son Grand Prix.

 

Les essais, déjà en faible quantité sur le programme initial, furent largement amputés par le promoteur pour rentrer dans le timing perturbé par la météo, qui sera changeante et humide tout le week-end.

En tout et pour tout, quarante minutes pour régler les voitures et permettre aux pilotes de découvrir et apprendre le tracé.

À l’issue de ce premier travail, Florian est confiant sur son adaptation et pense que le travail fait avec les ingénieurs va lui permettre d’avoir une bonne voiture pour le samedi.

 

Les essais qualificatifs, eux aussi réduits à vingt minutes, se déroulent par temps sec, mais ne laissent droit à aucune erreur en aussi peu de temps. Un bon début de séance place Florian en troisième position mais l’équipe pense qu’il peut faire mieux d’où, d’un commun accord un retour au stand afin de passer un deuxième train de pneus. Le retour en piste donne satisfaction puisque Florian s’empare de la pole et du deuxième meilleur temps pour la course 2.

 

En course 1, la météo est encore favorable. Au départ, Florian conserve sa pole malgré les attaques répétées de Grist puis, un safety-car donne un temps de répit avant un restart parfaitement négocié, enchainé avec un premier tour parfait qui, de suite, donne de l’air à Florian. Il s’échappe rapidement puis gère son avance à sept secondes. Au dernier tour, il relance la machine pour récupérer le meilleur temps et un point bonus supplémentaire.

 

Pour la course 2, la pluie est au rendez-vous et détrempe la piste. Parti en deuxième position, Florian met la pression sur le poleman et trouve l’ouverture à la suite d’un superbe dépassement dès le premier tour. Malheureusement, un accrochage entraîne un nouveau safety-car pour un restart qui sera fatal puisque Florian part en tête-à-queue sur la ré-accélération. Il repart, passe par les stands passer les pneus slicks, voyant la piste s’assécher, afin de viser le point du meilleur tour en course mais un concurrent qui loupe un freinage vient le harponner et mettre fin à sa course.

Cette erreur en course 2 prive Florian d’un week-end qui aurait pu être parfait, mais qui malgré tout le maintien placé, au classement général.

 

Après une pause d’un mois, la prochaine course aura lieu à Iowa sur l’ovale en ouverture de l’indycar, le 18 juillet.

Plus de vidéos...



LUCAS OIL : Un possible podium avorté par une crevaison

En ouverture des 500 miles d’Indianapolis, avait lieu la neuvième course du programme PRO MAZDA, sur l’ovale voisin de Lucas Oil. Florian n’ayant pu participer aux tests privés organisés par le team, n’avait donc que les tests officiels du 21 mai pour se familiariser avec son auto, aux particularités bien spécifiques des ovales américains. Ces différentes séries de tests permettent la mise au point de la voiture et la mise en confiance progressive de Florian afin de flirter au plus près, et surtout au plus vite, des murs encerclant le circuit.

 

Le samedi, un warm-up de vingt minutes afin de peaufiner la voiture puis, l’épreuve, très spéciale des qualifications qui sur ovale, se déroule individuellement et d’après un tirage au sort,  pour l’ordre de passage. Chaque pilote doit faire un tour de lancement et deux tours chronométrés qui sont cumulés, pour obtenir le temps de chacun et ainsi établir la grille de départ. C’est en neuvième position que Florian s’élance dans cette épreuve et s’empare alors de la première place qu’il gardera jusqu’au passage des deux derniers concurrents du team Andretti qui ont survolé cette épreuve.

La vitesse moyenne, d’un tour de circuit de 1 km, obtenue par Florian est de 179 km/h.

 

Sur ce meeting, une seule course de quatre-vingt-dix tours. Florian conservera sa place de troisième pendant plus de la moitié de la course avec des temps très performants jusqu’à ce que la tenue de sa voiture se dégrade à cause d’une crevaison lente du pneu avant droit. C’est le pneu le plus important sur ce type de course puisqu’il reprend tous les transferts de charge. La voiture devient alors, de plus en plus difficile à maitriser et par conséquent les temps de moins en moins bons.

C’est alors que les adversaires peuvent progressivement réduire les écarts puis dépasser Florian qui ne peut lutter.

Il finira donc malgré tout, huitième, avec une dernière frayeur quand sa voiture prend appui sur le mur mais sans conséquence.

 

Les deux prochaines courses auront lieu à Toronto les 13 & 14 juin.

Plus de vidéos...


INDIANAPOLIS : Plus de peur que de mal et un podium

Les 7, 8 et 9 mai dans le cadre du Grand Prix d’Indianapolis, la Pro Mazda avait trois courses à son programme, afin de rattraper la course annulée à Nola.

Ce superbe site ensoleillé tout le week-end, donne l’occasion aux pilotes de s’exprimer sur le circuit le plus réputé au monde avec des lignes droites, permettant d’atteindre les plus hautes vitesses de l’ensemble des circuits du championnat.

Les séances d’essais se passaient bien pour l’ensemble de l’équipe avec des performances intéressantes pouvant laisser espérer de bons résultats.

 

En fin de deuxième journée, était donc programmée la course de rattrapage de Nola. Florian partait quatrième au départ puis s’emparait de la troisième place au premier freinage mais pas pour longtemps puisque O'Ward perd, une fois de plus, le contrôle de sa trajectoire dès le deuxième virage et envoie Florian en tonneau spectaculaire dont les photos et vidéos démontrent la violence de l’accident.

Finalement plus de peur que de mal, un genou endolori et des courbatures au cou, sans gravité.

 

Le lendemain, les qualifications et la course 1 sont au programme.

Pour les chronos, Florian s’installe en première position, en première partie de séance, mais il ne pourra pas exploiter son deuxième train de pneus à cause d’un drapeau rouge qui neutralise la piste au moment où il venait de ressortir. Les pilotes ayant fait le changement plus tôt s’emparent de la tête et la conserveront jusqu’à la fin. Florian obtient quand même la troisième place pour la course 1 et la deuxième place pour la course 2.

Quelques heures plus tard, le départ de la course 1 est donné avec l’opportunité d’un départ sur la ligne intérieure, ce dont Florian tirera le meilleur profit en s’imposant au premier freinage mais il ne pourra conserver la tête et finira deuxième ce qui était presque inespéré après les incidents de la veille.

 

Le samedi, au départ de la course 2, Florian est en première ligne mais côté extérieur et comme dans la très grande majorité des départs sur ce circuit, il se fait aspirer par les deuxième et troisième lignes pour ressortir en sixième position. Les écarts entre chacun étant très infimes en performances, il ne pourra pas reprendre de places avant l’arrivée.

 

Ce week-end très compliqué qui aurait pu être dramatique, se termine finalement pas si mal.

« Je dois remercier toute mon équipe pour le travail accompli dans la nuit de jeudi à vendredi. Ma voiture était complètement détruite et au prix d’une nuit de travail, ils me l’ont rendu en parfait état de marche. Je tiens également à remercier tous ceux qui m’ont soutenu après mon accident et qui m’ont aidé à repartir encore plus fort, le lendemain. »

 

Toujours 5e au classement général, Florian se rendra sur l’ovale d’Indianapolis, le 23 mai, pour la prochaine course.

Plus de vidéos...



BARBER : Un moteur capricieux aux chronos qui complique la tâche en course à Florian

Après Nola, c’est l’Alabama avec le merveilleux circuit de Barber qui recevait les pilotes pour les courses 5 & 6.

Le ciel menaçant et orageux épargnera finalement l’ensemble des épreuves pour la catégorie PRO MAZDA.

Les deux premiers jours sont consacrés aux essais avec des résultats en dents de scie, dans la continuité de l’épreuve précédente à Nola, et avec toujours autant d’interrogations pour l’équipe, sans trop de solutions.

Le vendredi après-midi laisse place aux qualifications et des résultats décevants vont imposer un départ en neuvième position pour chacune des deux courses. Toutefois, le déficit de plus en plus important, repéré dans les lignes droites du circuit, laisse augurer des suspicions sur le moteur. Après analyses approfondies par les spécialistes, le manque de compression devenu maintenant flagrant impose un changement immédiat et explique à la fois le manque de performance et les difficultés persistantes de mise au point.

La course du samedi redonne à Florian des performances à la hauteur des ambitions. Le départ ne se passera pas au mieux puisque sa file reste bloquée d’où une perte de trois places mais au prix d’une belle course, il finira par obtenir la huitième place finale.

Le dimanche, un très bon départ lui fait regagner deux places, puis deux dépassements supplémentaires lui permettent de finir à la cinquième place finale avec le deuxième meilleur temps. Les nombreux safety-car neutraliseront trop souvent la course pour espérer faire encore mieux.

Prochaine étape sur le circuit routier d’Indianapolis pour trois courses, avec pour objectif d’améliorer la quatrième place actuelle au classement général. Plus de vidéos...



NOLA : Meeting perturbé par la météo et tronqué


Les 11 et 12 avril 2015, le circuit de Nola (Louisiane) accueillait l’Indycar pour la première fois. Les conditions météorologiques associées à une organisation très approximative n’ont pas permis aux organisateurs d’atteindre leurs objectifs. Et pour clore le tout, le grand prix fût d’une grande tristesse.

Concernant la Pro Mazda, deux journées d’essais étaient au programme le jeudi et le vendredi. C’est sous un soleil accablant, en contradiction avec ce qui allait attendre les pilotes plus tard dans le week-end, qu’il faut travailler pour régler les voitures.

Comme pour la Winterfest, l’équipe de Florian a énormément de mal à fournir à ses pilotes, des voitures compétitives. L’inquiétude est grandissante à l’approche des qualifications mais malgré tout, la dernière séance laisse espérer une amélioration.

Les premières averses arrivent dans la nuit du vendredi au samedi mais les qualifications vont quand même pouvoir se faire sur piste sèche. Avec son premier train de pneus, Florian peine un peu à se défaire du trafic mais il pourra malgré tout s’exprimer avec le deuxième train et obtenir la troisième place pour la course 1 et la quatrième place pour la course 2. Ces résultats presque inespérés au vu des essais préalables et des performances de ses équipiers, permettent d’entrevoir la possibilité de résultats encourageants en course.

C’est maintenant à la météo de dicter sa loi. La course 1, initialement prévue le samedi après-midi, est reportée au dimanche à 7h55. La situation n’a fait qu’empirer toute la nuit et le circuit est détrempé mais la course aura bien lieu. Malgré une visibilité nulle, Florian conserve sa troisième place au départ mais il subit trop en début de course et finit par perdre deux positions. Il hausse le ton par la suite et revient sur les pilotes le précédant pour finir à la cinquième place.

Les essais hivernaux n’ayant pas donné l’occasion de rouler sous la pluie, Florian a découvert sa nouvelle voiture dans ces conditions dantesques et n’a trouvé la confiance nécessaire qu’au fil des tours.

La course 2 sera finalement annulée.

Place maintenant à Barber dans quinze jours avec espérons-le, le soleil, pour que Florian actuellement 5e du classement général, puisse continuer sa remontée. Plus de vidéos...


St. Petersburg : Premières courses en PRO MAZDA avec des hauts et des bas


La tradition veut qu’en Indycar, la saison commence par le circuit urbain de St. Petersburg en Floride. Ce sera donc entre les immeubles de cette superbe ville que Florian fera ses débuts en PRO MAZDA. Débuts, à la fois prometteurs et aussi gâchés, en course 2, par la maladresse d’un jeune pilote de 15 ans, qui veut gravir les échelons du chemin de l’Indycar, un peu trop vite…


Les essais du vendredi étaient perturbés par une météo très agitée où il fallait jongler entre les averses. La première séance n’était pas très satisfaisante mais, après quelques réglages pour adapter le châssis aux impératifs du circuit, Florian réalise une très bonne deuxième séance, avec le meilleur temps.

Les qualifications du samedi n’étaient malheureusement pas le reflet des essais de la veille. L’apport des pneus neufs pour cette séance, qui ne sont plus autorisés en essais, a modifié la donne et le set-up de Florian n’avait pas suffisamment anticipé ce phénomène. Ajouté à cela, le trafic en deuxième partie de séance d’où Florian ne trouvera pas un trou clair sans être gêné, et le résultat tombe : la dixième position pour chacune des deux courses.


La course 1 s’avérera malgré tout de très haut niveau pour Florian. Après un départ qu’il aurait espéré plus fluide, il gagne seulement une place au premier virage puis se lance dans une remontée remarquée, pour gagner 6 places supplémentaires aux prises de dépassements courageux et toujours périlleux, sur un circuit en ville, en flirtant avec les murs.

 

La course 2 se présentait dans les mêmes conditions. Cette fois le départ fut intéressant avec plusieurs places acquises mais malheureusement au virage 4 du premier tour, alors qu’il était déjà septième, un pilote placé devant, commet l’irréparable en envoyant celui qui le précède en tête-à-queue et c’est l’empilage de six voitures qui devient inévitable. L’étroitesse des rues ne laissant pas d’échappatoire, la course se finira donc à 11 voitures et sans Florian…

 

Prochaine étape les 11 et 12 avril 2015 sur le circuit de Nola (Nouvelle-Orléans) pour deux nouvelles courses. Plus de vidéos...



WINTERFEST: Très bon travail de préparation et un podium au passage

Après quelques tests hivernaux, la winterfest permet aux teams de préparer les voitures au mieux pour le championnat à venir et aux pilotes de peaufiner leur pilotage. Certains teams, qui ont débuté leur préparation plus en amont que Cape Motorsports, se sont battus pour le titre. L'objectif pour Florian et son ingénieur était de progresser tout au long de la quinzaine.

Comme en 2014, la Winterfest s'est déroulée sur le circuit de Nola les 19 & 20 février et sur le circuit de Barber les 25 & 26 février. Ces deux circuits étant au programme du championnat 2015, il était important de participer pour engranger les données nécessaires et permettre à Florian de comprendre ces tracés qu'il connaît déjà, mais cette année il faut maîtriser 90 chevaux supplémentaires avec la nouvelle voiture. Le premier meeting fût compliqué sur un tracé spécifique sur lequel l'équipe a eu du mal à trouver le bon Set-Up. Malgré tout, Florian s'est bien battu et a tiré le meilleur parti possible de sa monture au vu des performances chronométriques: 7e, 5e, 8e.

Les trois jours de repos avant Barber ont été consacrés à passer de longues heures derrière l'ordinateur pour étudier les vidéos et les acquisitions de  données afin de se rapprocher des meilleurs temps.
La 2e étape de cette Winterfest à Barber (Nord de l'Alabama) n'était certainement pas le bon choix à cette période de l'année. La première journée et ses 2 heures de roulage sera annulée au vu des pluies diluviennes qui ont rendu la piste impraticable. Le programme s'est donc réduit à seulement 2 courses sans qualifications et 2 warm'up réduits à 20 minutes. Ce sera suffisant pour permettre à Florian de démontrer que les performances sont maintenant au niveau des meilleurs. Les faits de course perturberont les résultats purs mais Florian repartira malgré tout de Barber avec un podium (3e place), une 4e place au général et une voiture toute proche de ce qu'il attend.

Les prochains essais privés avant le début du championnat à St. Petersburg les 28 & 29 mars devraient permettre à l'équipe d'être parfaitement au point.


2015: Florian repart aux USA en PRO MAZDA

C'est maintenant officiel.
Florian remet le couvert aux USA avec Cape Motorsports (with Wayne Taylor Racing), pour le championnat PRO MAZDA 2015.
Après son récent titre au championnat USF 2000, les frères Cape ont grandement souhaité conserver Florian dans leur effectif pour gagner le très relevé championnat 2015 de PRO MAZDA dés leur deuxième année de participation.
Le challenge sera relevé et difficile mais il n'impressionne pas Florian. La période d'adaptation à la nouvelle voiture est déjà presque digérée et les premiers tests officiels et privés ont déjà permis de démontrer que la vitesse sera encore au rendez-vous.

"Grâce à Mazda, je peux continuer mon chemin vers l'Indy et je suis persuadé qu'avec Dominic & Nicholas CAPE nous allons faire du très bon travail. Je pense que nous allons pouvoir nous battre pour gagner le titre PRO MAZDA 2015"

Florian rejoindra les Etats-Unis pour une série de tests privés mi-janvier et poursuivra par le championnat d'hiver Winterfest qui aura lieu du 19 au 26 février sur 6 courses. Le titre 2015 sera, lui, attribué après une série de 16 courses dont 2 ovales et 2 circuits en ville, à compter du 28 mars avec espérons le, l'enchainement dans la foulée d'un 2e titre sur le sol américain, ce qui lui ouvrirai les portes de l'IndyLight, anti-chambre de l'IndyCar. Vidéos



PRO MAZDA : Premiers essais officiels à Indianapolis

C'est avec son nouveau statut de Champion 2014 USF2000 que Florian lançait sa saison 2015 à Indianapolis les 13 & 14 septembre. Le Chris Griffis Mémorial permet aux teams, à l'intersaison, de tester les pilotes qui peuvent les intéresser pour la saison à venir et par la-même aux pilotes de voir les méthodes de travail des équipes qui pourraient éventuellement les accueillir.
Dans la lancée de la saison d'USF2000, Florian avait choisi de découvrir la PRO MAZDA avec CAPE MOTORSPORTS. La connaissance du team, l'envie des frères CAPE de conserver Florian dans leur effectif et les compétences d'ensemble reconnues cette année, ont été les critères déterminants pour ce choix.
Ces tests officiels sont organisés sur 2 journées avec deux séries d'une heure par jour. Les objectifs des pilotes et des teams étant clairement de briller coûte que coûte, on assistera à une course à l'armement avec 1 à 2 trains de pneus par pilote. Pour Florian, il s'agissait de découvrir une nouvelle voiture, de commencer à en comprendre le comportement et les réactions sur différents réglages pour avancer progressivement dans cette avant-saison 2015.
Dans cet optique, les frères CAPE n'équiperont la voiture de pneus neufs que lors de la dernière séance. Au préalable, les performances de Florian ne seront que très difficilement comparables à ses adversaires même s'il restait toujours entre la 5e et 8e place avec des pneus usagés.
Lors de la dernière séance, celle qui reste dans les mémoires, Florian passera un train de pneus afin d'évaluer la différence et par la-même mesurer le travail encore à accomplir vis-à vis de ses adversaires et notamment ceux en 2e ou 3e année dans la catégorie.
Le résultat sera probant avec le 3e temps de la série à 70 millièmes du 2e, (3e du précédent championnat).
Place maintenant aux négociations afin de lancer prochainement la préparation hivernale d'avant-saison.