PMSC MEXICO : FINALE AU GOUT D'INACHEVÉ

La Porsche Mobil1 Supercup a connu son épilogue 2019 les 26 et 27 octobre à Mexico dans le cadre du Grand Prix de Formule 1 du Mexique. Il restait encore 2 courses et peu d’enjeux pour Florian si ce n’est de conserver sa 5ème place au Classement Général. Les pilotes le précédant avaient trop d’avance pour espérer raisonnablement une avancée.


La logistique pour ce meeting étant compliquée, exceptionnellement tous les pilotes ont droit à 2 trains de pneus neufs pour la séance d’essai afin d’éviter de faire traverser Outre-Atlantique les pneus des courses précédentes comme l’impose le règlement pour les courses en Europe. Cette séance se déroule particulièrement bien pour Florian qui est seul à lutter avec Ammermüler sur le premier train. En fin de séance, Florian est toujours sur le même rythme mais le drapeau rouge l’empêche de concrétiser sur la feuille des temps. Peu importe, l’équipe est confiante pour jouer devant.


La séance chrono est d’autant plus importante sur ce meeting, car les deux meilleurs temps seront retenus pour le départ des 2 courses. Le droit à l’erreur est donc encore moins acceptable. La piste s’améliorant au fil de la séance, il était important de bien la finir. Florian est, comme la veille, dans le bon rythme et à quelques minutes de la fin, il est prêt à achever son tour, lancé avec des partiels lui garantissant la première ligne ou la pole jusqu’à ce qu’un concurrent du classement PRO-AM au ralenti sur la piste se relance malgré un drapeau bleu coupant ainsi Florian dans son élan à 2 virages de la ligne. Ce même concurrent provoquera quelques secondes plus tard, l’interruption de la séance avec une sortie de piste obligeant Florian à relâcher également dans ce qui aurait dû être son deuxième chrono. Au final, ce sont les temps réalisés avec le premier train qui seront retenus reléguant ainsi Florian aux 5ème et 7ème places, et anéantissant ainsi tout espoir de podium.


Les deux courses à suivre n’ont alors plus aucune saveur. Florian gère alors sa position au Classement Général et dans la cacophonie incontrôlée par la commission sportive, subit quelques actions de pilotes espérant grapiller des places à l’occasion de ces derniers tours de piste. Il se classera donc 13ème et 9ème.

 

Après son titre de Vice-Champion de France avec le Team RMS, c’est une 5ème place finale de ce championnat mondial de Supercup avec le Team Fach Autotech pour une saison particulièrement bien remplie et finalement assez bien réussie.


Place maintenant à la réflexion et aux négociations pour le programme 2020.


Voir les photos...


PCCF PAUL RICARD : Le titre s'envole pour un point

Malheureux en finale, Florian échoue à seulement un point du titre de Champion de France. Avant ce dernier meeting au circuit Paul Ricard, la situation était simple, Florian devait réaliser le week-end parfait pour rattraper les 5 points de retard qui lui restaient sur le leader. En effet, les 13 points perdus au premier meeting de Nogaro dus au fait d’une voiture défaillante avaient été partiellement rattrapés au cours de la saison mais la tâche restait encore très compliquée étant donné le très faible écart de point entre chaque position.


Lors des essais libres, Florian et son adversaire se partagent le haut des feuilles de temps avec très peu d’écart sans laisser d’espoir aux autres concurrents. Ils sont à l’heure au rendez-vous et donnent le ton.


Bis repetita en essais officiels avec une séance pour chacun d’eux le vendredi et des écarts infimes. Le duel s’annonce animé.


Dans le schéma classique de la Porsche Carrera Cup France, le samedi est donc d’abord consacré aux qualifications avec en invitée surprise une piste mouillée pour partie des suites d’une averse nocturne. Dans ces conditions, il faut être au rendez-vous du dernier tour pour bénéficier de la piste séchante. A son dernier passage, Florian est en pole mais contrairement à ses adversaires, il ne bénéficiera pas d’un tour supplémentaire car il reçoit le damier en premier. Au bénéfice de ce tour, deux d’entre eux réussissent à améliorer leur temps et le relègue ainsi en 3ème position.


Un très bon départ permet à Florian de récupérer la 2ème place dès le premier virage. Régulier et constant en début de course, l’écart reste stable jusqu’à ce que Florian réussisse à accélérer pour réduire de moitié l’écart. A ce moment, le leader tente d’accélérer mais il commet plusieurs fautes qui finissent par détruire ses pneus et le force à abandonner. Florian n’a plus qu’à gérer les derniers tours pour gagner cette course.


Le dimanche, Florian obtient la 2ème place sur la grille pour la dernière course du Championnat avec une équation simple : il faut finir dans les 6 premiers. Le départ très mouvementé qui entraînera d’ailleurs un Safetycar, verra Florian prudent avec l’obsession de ne pas s’accrocher, perdre 3 places. Au restart, il perd pour les mêmes raisons 2 places supplémentaires et se retrouve alors 7ème. Pas d’autre solution que de doubler le pilote Italien placé devant lui. Ce qui devait être une formalité devient un calvaire. Ce dernier qui ne jouait pourtant aucun classement a défendu sa place en fermant toutes les portes de façon plus ou moins correcte jusqu’à l’accrochage qui envoi Florian en tête à queue. Il repart alors 9ème pour finir à la 8ème place. Ce fait de course ruine ainsi les espoirs de Florian qui ne sera que Vice-Champion de France 2019 pour seulement 1 point de retard.


Voir les photos... Voir les vidéos...


PCCF BARCELONE : La copie presque parfaite...

De plus en plus proche du score parfait sur un meeting, c’est avec 40 points sur 44 possibles que Florian a quitté le circuit de Barcelone ce week-end des 28 et 29 septembre. Il grignote encore pour se rapprocher du leader du Championnat et nous réserve certainement ce score idéal pour la Finale au Castellet…


Comme à Magny-Cours, les séances d’essais ont commencé dès le jeudi par des essais libres au cours desquels Florian était déjà le plus rapide du plateau. Les essais officiels du vendredi permettaient encore à Florian d’être en haut de la feuille des temps, précédé par seulement quelques pilotes ayant utilisé des pneus neufs. Toute l’équipe orchestrée par Benjamin se donne à fond pour fournir la meilleure voiture qu’il soit à Florian.


Ce meeting étant organisé au sein du Blancpain Series, les séances qualificatives sont regroupées en deux fois 10 minutes avec seulement 10 minutes de pause entre les deux, interdisant ainsi tout changement sur la voiture. Les deux leaders caracolent en tête sur ces 2 séances mais il manque quelques millièmes seulement à chacune d’elle pour que Florian s’octroie les poles. Le départ des deux courses devra donc se faire de la deuxième place pour chacune d’elle.


Après deux journées chargées en timing, le samedi sera consacré uniquement à la Course 1. C’est donc avec une météo estivale, comme durant tout le week-end, que les 30 pilotes vont en découdre. C’est grâce à un très bon départ que Florian peut attaquer le leader dès le premier virage, mais ce ne sera malheureusement pas suffisant pour prendre le leadership. A cause de plusieurs accrochages, la course sera finalement réduite à 4 tours sans Safety Car. Florian parviendra à mettre une grosse pression pour s’emparer de la tête mais le damier arrive trop vite pour réussir dans cette tentative. Il obtient malgré tout le point bonus du meilleur tour en course avec cette seconde place.


Pour la course du dimanche, c’est exactement le même scénario, un très bon départ et une attaque au premier virage qui cette fois aboutie. Progressivement, Florian prend le large sur le reste de ses concurrents et grapille pour finir avec une avance conséquente et une fois encore le meilleur tour en course. Avec ces bons résultats, Florian grignote encore quelques points sur le leader du Championnat et attend avec impatience les deux dernières courses au Castellet. Avec seulement 5 points de retard, Florian a les cartes en main pour s’adjuger le titre lors de la Finale les 12 et 13 octobre.


Voir les photos... Voir les vidéos...


PCCF MAGNY-COURS : 1 victoire + 1 podium


Après le meeting de Magny-Cours, c’est le statu quo au Championnat. Florian et son principal adversaire ont chacun remporté une victoire et obtenu un podium ainsi que le même nombre de points bonus. Ce week-end du 14 et 15 septembre, le circuit de la Nièvre recevait la Porsche Carrera Cup France pour la reprise du Championnat après la trêve estivale.


N’ayant fait aucuns tests privés avec son team, Florian et l’équipe RMS profitent de la journée de tests privés organisée par Porsche puis les deux séries de tests officiels du vendredi pour faire la mise au point. Après des débuts un peu délicats, le travail paye et Florian finit en tête de la dernière séance : de bon augure avant les chronos.


En Q1, c’est le tour parfait et la pole de la Course 1. Au départ, l’envol est sans problème avec un écart faible mais suffisant pour ne pas subir d’attaque. Progressivement, Florian accélère pour creuser et se mettre à l’abri d’un retour en empochant également le bonus du meilleur tour en course. Suite à la sortie violente d’un concurrent, le safety car intervient et de fait permet à tout le monde de se regrouper. Malgré un comportement dangereux et incorrect du pilote placé derrière Florian, il réussi un restart intelligent lui permettant de créer un écart dès le premier virage qu’il conservera jusqu’à l’arrivée. C’est donc une deuxième victoire dans ce Championnat après avoir mené de bout en bout.


Le dimanche en Q2, Florian est contraint de relâcher son effort dans le tour qui aurait dû le mener au-devant de la grille suite au drapeau rouge donné par la direction de course. Il devra donc s’élancer de la 4ème place. Grâce à un bon départ et quelques échanges de position, Florian maintient sa place et laisse passer l’orage. Au fil des tours, il met la pression sur le 3ème puis finit par gagner une place grâce à un très beau dépassement. Il rejoint progressivement la tête de course et place quelques attaques qui n’aboutiront pas. Ce sera malgré tout la troisième marche du podium à l’arrivée.


Au Classement Général, Florian conforte sa position avec maintenant plus de 20 points d’avance sur le troisième et à seulement 7 points du leader avant les quatre dernières courses.


Pour les courses 9 et 10, ce sera un déplacement sur le circuit de Barcelone du 27 au 29 Septembre.


Voir les photos... Voir les vidéos...


PMSC MONZA : Ce n'est pas le résultat attendu mais difficile de faire mieux


Monza réputé pour être le temple de la vitesse, ne l’a malheureusement pas été pour Florian ce week-end des 7 et 8 septembre. En manque de performance dans les lignes droites, il n’a jamais été en mesure de pouvoir lutter avec les plus rapides.


La Porsche Mobil1 Supercup est une compétition de marque où tous les pilotes ont les mêmes voitures mais malgré tout il y a obligatoirement des différences. Aussi infimes soient ces dernières, les infinissables lignes droites de Monza ne pardonnent pas à ce niveau.


Lors de la séance d’essais libres du jeudi, le setup n’est pas parfait avec des conditions météo très changeantes et totalement différentes des essais privés réalisés trois semaines plus tôt. Florian n’en tire pas non plus le maximum et le résultat décevant à plus d’une seconde met en évidence au niveau des datas le manque de performance du moteur. Au bout de l’interminable ligne droite, c’est presque 5 kilomètres/heure qui manquent par rapport à certains concurrents.


Le travail de Benjamin et l’application de Florian permettent de réduire nettement l’écart enregistré la veille, mais ce n’est malgré tout pas suffisant. De plus, sur le deuxième train de pneus, le trafic va perturber la progression de Florian sur ses tours les plus rapides. Le constat est dur, il faudra partir de la neuvième position. Pour seulement 45 millièmes de secondes, le TOP 5 aurait été assuré.


Les grosses averses de la nuit n’auront finalement pas d’incidence, la course se déroule sur piste sèche. Après un départ correct, Florian se trouve contraint de freiner en pleine ligne droite à cause du concurrent qui le précède qui pile dangereusement et sans raison. Les dégâts matériels sont mineurs mais c’est bien évidemment des places perdues. Le manque de difficultés techniques du circuit et donc le léger déficit du moteur ne permettent pas à Florian de remonter davantage vers la tête de course. Il passe finalement la ligne en 9ème position.


Ce résultat, qui n’est pas celui espéré, permet tout de même à Florian de rester 5ème du Classement Général avant les deux dernières courses prévues fin octobre à México.


Place maintenant à la deuxième partie du Championnat de France avec pour objectif Magny-Cours les 14 et 15 septembre.


Voir les photos...


PMSC SPA-FRANCORCHAMPS : L'essentiel est préservé malgré de nouveaux soucis mécaniques


Après une courte pause estivale, SPA accueille le septième meeting de la Porsche Supercup du 30 août au 1er septembre 2019. Les fameuses montagnes russes des Ardennes avec sa météo souvent capricieuse sont le cadre d’un circuit très apprécié des pilotes.


Les tests privés organisés par l’équipe il y a 3 semaines n’avaient malheureusement pas été productifs faute d’une panne de boîte à vitesse puis d’une météo capricieuse. Par conséquent, Florian et Benjamin comptaient beaucoup sur la séance d’essais officiels du vendredi pour mettre au point leur setup. Nouvelle déception, un nouveau problème mécanique sur la voiture ne permet pas de travailler correctement et d’être performant avec une onzième place à plus de 1,3 seconde.


Il faudra finalement à Benjamin et Arno toute la soirée et une bonne partie de la nuit pour déceler le problème et y remédier : tout au moins c’est ce que toute l’équipe espère. Dès les premiers tours de piste de la séance chronométrée, Florian retrouve une voiture opérationnelle et un équilibre dans le setup très prometteur malgré le néant dans le travail en amont. Reste toutefois à Florian de retrouver ses marques et la confiance en aussi peu de temps tout en oubliant tous ses repères de la veille acquis avec une voiture totalement différente. Les deux tours exécutés avec le premier train de pneus lui permettent de mettre en évidence les retouches à effectuer. Il faut maintenant tout mettre en place sur le tour capital à effectuer avec le deuxième train. Les deux premiers secteurs sont parfaits et situent Florian avec deux dixièmes d’avance sur la pole, malheureusement une petite erreur avant la dernière chicane le relègue en 7ème position à 3 dixièmes du meilleur temps.


La météo du dimanche bien triste par rapport aux journées précédentes aura donné du stress à tout le monde, mais le circuit restera sec. Après un départ correct, Florian négocie parfaitement le premier passage dans le raidillon et arrive à surprendre trois de ces adversaires au freinage des Combes. L’un d’eux ne l’ayant pas vu venir, il oblige Florian à ouvrir l’angle et passer en track limite pour éviter l’accrochage. Afin d’éviter toute suspicion possible, il se laisse repasser par ce dernier et récupère ainsi 2 places par rapport au départ. Par la suite, il se rapproche régulièrement de la tête de course pour finir 5ème à moins d’une seconde du 4ème toujours dans le TOP 5 du Championnat avant Monza.


« C’est assez frustrant car j’ai encore eu un problème mécanique qui a perturbé ma séance d’essais. A partir de là, je suis de nouveau parti en qualification sans repère sur la piste et sur mes performances. Je n’ai donc pas pu exploiter mon 1er train de pneus et par conséquent tout se joue sur un tour. Ce manque de repère m’a poussé à forcer sur le 2ème train jusqu’à la fin du tour alors que si j’avais su où j’en étais, j’aurais assuré le secteur 3 et la première ligne m’était offerte. Ensuite en course j’ai réussi à sauver l’essentiel grâce à un premier tour où je gagne 2 places. J’espère qu’à Monza on pourra travailler dans de bonnes conditions pour retrouver le podium. »


Voir les photos...


PMSC BUDAPEST : Et si la réussite avait été au rendez-vous

Dans la foulée de la course avortée d’Hockenheim, le meeting Hongrois propose de la pluie le vendredi avant le retour du soleil et d’une piste sèche pour le samedi et le dimanche. Le circuit Hungaroring est l’un des plus compliqués du Championnat, car il est très technique, court et étroit, où il est difficile de doubler.


La séance d’essai libre sera finalement sans intérêt puisque les conditions humides qu’elle réservait ne seront pas revues lors du week-end. Elle permettra malgré tout à Florian un petit entraînement en conditions extrêmes, lui qui n’avait pas roulé ainsi depuis 1 an.


Lors des essais chronométrés, l’asphalte était sec et tout était différent : les réglages de la voiture, la conduite, les freinages… Le premier train de pneus permet de parfaire tous ces éléments, Florian est maintenant prêt pour performer. A 5 minutes de la fin de la séance, il repart avec le 2ème train de pneus. Les deux premiers secteurs sont parfaits, le début du troisième l’est tout autant, jusqu’au dernier virage, où un concurrent en perdition fait déclencher un drapeau jaune puis l’arrêt de la séance. Le temps canon de Florian n’est donc pas comptabilisé et la première ligne qui lui était promise se transforme en 8ème place sur la grille grâce à son deuxième temps chronométré qui était déjà de bonne qualité.


Grâce à un très bon départ et un premier tour remarquable, Florian gagne 2 places. Toujours intégré dans le groupe qui s’est battu pour la 3ème marche du podium, il a mis régulièrement la pression sur le pilote précédent. Dans une course où dépasser est presque impossible, Florian prend les 10 points de la sixième place et finit à 4 dixièmes du troisième. La déception des qualifications restera présente car l’équipage était bien armé pour jouer devant sur cette course.


Au Classement Général, Florian reste dans le Top 5 à seulement 5 points du podium.


Prochaine manche à SPA, après la pause estivale, du 30 août au 1er septembre.


Voir les photos...


PMSC HOCKENHEIM : La course inutile!


Les courses de Porsche Supercup s’enchaînent en ce mois de juillet. Pour la 5ème manche c’est l’Allemagne et le circuit d’Hockenheim qui accueillent les 32 pilotes avec la canicule dès le vendredi.


Florian n’avait aucun test de prévu à son programme sur ce circuit. Il allait donc falloir optimiser au mieux les 45 minutes de la séance d’essais libres car la plupart de ses adversaires y avaient déjà effectué deux courses en Championnat d’Allemagne. Au final, malgré le temps écourté par un drapeau rouge, le programme préparé par Benjamin a pu être effectué. Tout n’est bien sûr pas parfait en si peu de temps mais la 7ème place acquise à 4 dixièmes reste encourageante.


Après avoir roulé en essais avec plus de 40 degrés, les qualifications se passent finalement sans la pluie qui était promise mais avec encore 39 degrés. Dans ces conditions, le deuxième train de pneus sera capital avec des grosses améliorations pour tout le monde. Florian parti dans le trafic sera gêné durant ses deux tours de chauffe mais il arrive à couper la ligne lors de son dernier tour en 5ème place à 28 millièmes du troisième.


La canicule laissant place aux orages, la course débute sous un ciel gris mais avec une piste sèche. Malgré un très bon départ où il gagne une place, il est obligé d’abandonner 3 positions à la première épingle à cause d’un concurrent en perdition. Placé alors 7ème, après les premières batailles, il faut patienter quelques temps sous le Safety Car pour que la course puisse reprendre. Au restart, Florian gagne une nouvelle place mais de nouveau une interruption pour un nouvel accrochage alors que quelques gouttes de pluie se sont invitées sur une partie du circuit. Florian alors 4ème patiente derrière le Safety Car. Il reste 4 minutes pour aller au terme de la compétition, mais la direction de course décide d’arrêter là les hostilités. A ce stade, le règlement prévoit alors que le classement officiel soit avant l’entrée du Safety Car donc au 7ème tour alors que nous étions au 12ème et de ce fait, moins de 50% de la course étant prise en compte, il n’y a aucun point de distribué au classement.


Cette décision prise pour quelques gouttes de pluie ne met pas en valeur les pilotes virtuoses des pistes humides et glissantes. Le résultat de la course devient donc sans intérêt, puisque c’est le 6ème au moment de l’arrêt qui gagne et le Classement Général reste inchangé : aucun point n’étant distribué.


Prochain rendez-vous les 3 et 4 Août à Budapest avant la trêve estivale.

 

Voir les photos...


PMSC SILVERSTONE : Premier podium de la saison en Supercup



En ce mois de Juillet, les courses de Porsche Mobil1 Supercup s’enchaînent. Après l’Autriche, c’est Silverstone en Grande-Bretagne devant plus de 300 000 spectateurs, qui accueille la 4ème manche du Championnat sur un circuit dont le revêtement est entièrement refait.


Lors des essais officiels courant Mai, Florian et son équipe n’avaient pas pu tester correctement à cause d’un problème sur la voiture qui n’a pu être décelé que plus tard. Les restrictions spécifiques imposées par l’organisateur sur le carrossage des voitures n’arrangent pas la situation. Néanmoins, l’ensemble de l’équipe travaille dur et intelligemment durant toute la séance et Florian décroche le deuxième meilleur temps lors de son dernier tour.


La pluie menace, mais finalement elle ne perturbera pas la séance qualificative. Le bitume entièrement refait amène logiquement les pilotes à améliorer leurs temps sur le deuxième train de pneus. Florian commet une petite erreur lors de son deuxième passage qui lui coûtera la pole. Il se place malgré tout 2ème de la séance à 70 centièmes du vainqueur.


Placé en première ligne pour le départ de la course, Florian ne pourra rien contre le départ canon de son équipier placé à côté de lui. Toutefois, trois tours plus tard, il récupère sa position grâce à un superbe dépassement. Handicapé par la restriction du carrossage sur les châssis propre à cette course, Florian ne pourra pas lutter avec deux de ses adversaires beaucoup mieux lotis dans ces conditions. Il passe néanmoins la ligne d’arrivée en troisième position pour un podium largement mérité pour lui et l’ensemble de l’équipe.


Ce très bon résultat replace Florian au 4ème rang du Classement Général avant l’enchaînement Hockenheim et Budapest fin Juillet.


« Je n’ai pas pris un très bon départ et quand j’ai pu reprendre la 2ème place, Guven était déjà trop loin. De plus, Andlauer avait une voiture au-dessus de tout le monde ce week-end donc je n’ai pas pu faire mieux que ce résultat qui me replace malgré tout dans le Top 5 du Championnat. »


Voir les photos...


PMSC SPIELBERG : Contretemps, travail et ne rien lâcher pour une belle 5ème place


C’était au cœur de la montagne autrichienne que se déroulait du 28 au 30 juin la 3ème manche du Championnat Porsche Supercup sur le circuit de Spielberg fief de Red Bull. Il fallait physiquement être prêt car comme un peu partout en Europe c’est une météo caniculaire qui attendait les pilotes durant les trois jours.


Ce meeting allait fort mal débuter pour Florian car une fuite d’huile persistante allait l’empêcher de travailler et de performer durant toute la séance d’essais libres. Ces projections incessantes sur disque, plaquette et pneu à l’arrière gauche, rendaient impossible à réaliser le programme de test prévu par Benjamin l’ingénieur de Florian. Dans tous les virages à droite, la voiture se comportait comme sur une piste mouillée.


Aucun enseignement donc pour lancer la séance qualificative du samedi. Avec le premier train de pneus, Florian ne peut faire mieux que 24ème à plus d’une seconde du meilleur temps avec un setup inadapté. Les remontées d’information sur le pilotage font réagir Benjamin de la meilleure des façons avec un nouveau setup calculé en urgence et mis en place de belle manière par les mécaniciens de Fach Auto Tech. Florian repart à 5 minutes de la fin de la séance avec une nouvelle voiture sur laquelle il n’aura qu’un tour pour apprécier le comportement et établir un chrono respectable. La pression n’aura pas raison de lui, il boucle ce tour capital en 7ème position à peine plus de 3 dixièmes de la pole. Que de regrets sur le déroulement des essais libres car la première ligne était vraiment à portée.


L’objectif pour la course sera donc d’essayer de rentrer dans le TOP 5. Un départ correct permet à Florian de conserver sa position au premier virage. La bagarre des premiers tours fut sévère et c’est un bilan positif avec un gain de 2 places avant que Pedersen ne se permette de doubler Florian en dehors des limites de la piste. La commission sportive remettra chacun à sa position initiale mais malheureusement Florian ne pourra pas lutter pour les places à l’avant, retardé et bloqué par cette indélicatesse alors qu’il avait la performance pour gagner au moins une place de plus.


Cette 5ème place à l’arrivée permet néanmoins de grapiller encore un peu au Classement Général et reste très encourageante aux vues de la marge de progression encore possible quand tous les rouages de cette nouvelle association (pilote – ingénieur – équipe) seront parfaitement calés.


Prochaine étape Silverstone du 12 au 14 juillet.


Voir les photos...


PCCF MISANO : Week-end efficace avec 1 victoire et 1 podium


Dans le cadre du DTM, Misano est le point de rendez-vous les 8 et 9 juin pour le 3ème meeting de la Cup France qui marquera la mi-saison. La météo caniculaire de cette cité balnéaire aura été un élément non négligeable autant pour les pilotes que pour les voitures.


Les deux séances d’essais du vendredi furent parfaitement maîtrisées avec le meilleur temps lors de la première et le deuxième temps dans la suivante alors qu’elle n’était consacrée qu’à un relais course.


Le travail de l’ingénieur et des mécaniciens est parfait.


La première séance qualificative confirme et récompense l’ensemble de l’équipe avec la pole.


Un bon départ en Course 1 permet à Florian de conserver sa position, puis il commence à prendre un peu le large sur ses poursuivants jusqu’à l’apparition d’un safety car. Un restart parfait laisse sur place son plus proche adversaire mais un problème technique sur sa voiture va le mettre en difficulté. Il doit se battre jusqu’à la fin sans commettre la moindre erreur afin de compenser les problèmes rencontrés dans les virages à gauche dus à un amortisseur défaillant. Il conserve malgré tout la première place et la victoire à l’issue d’une course parfaite.


Pour la deuxième journée, Florian repart avec des amortisseurs neufs et de fait un setup qui ne peut malheureusement pas être complètement maîtrisé. La voiture est saine mais moins performante que la veille. Il finit la séance qualificative à 93 millièmes de secondes du meilleur temps mais ce n’est malheureusement que la 4ème place.


Le départ en Course 2 est correct, Florian conserve sa position. Le laxisme de la direction de course laissera l’opportunité à certains pilotes irrespectueux de bénéficier d’avantages importants par le non-respect des tracks limits. Florian en fera les frais rapidement lors de cette 2ème course et devra laisser une position. Il avait la performance pour pouvoir remonter vers la tête de course mais impossible de doubler lorsque vous respectez les règles, face à des adversaires qui ne sont qu’avertis et pas sanctionnés. Malgré tout, à quelques tours de l’arrivée, Florian tirera partie d’un fait de course avec grande intelligence pour reprendre la 3ème place et finir une deuxième fois sur le podium.


Premier samedi et 3ème dimanche, Florian boucle un week-end efficace et fructueux. Malgré les gros problèmes rencontrés lors du premier meeting, il prend la deuxième place du Classement Général à seulement 4 points du leader et avec une avance importante sur les poursuivants.


Maintenant, place à la Supercup fin juin en ouverture du Grand Prix d’Autriche sur le circuit du Red Bull Ring.


Voir les photos... Voir les vidéos...


PMSC MONACO : Tout près des murs et du podium


En ce week-end du Grand Prix de Monaco du 23 au 26 Mai, l’ambiance du paddock de la Porsche Supercup est vraiment très particulière. Les 28 voitures sont installées à l’intérieur du chapiteau international du cirque de Monte-Carlo. Cette atmosphère particulière l’est également pour l’hospitalité dans le jardin botanique à côté d’un lac.


Parmi toutes les particularités Monégasques, le samedi est un jour sans activité. Les essais libres se déroulent donc le jeudi après-midi. Avec seulement 1 course sur ce circuit aussi particulier, Florian doit se réapproprier toutes les spécificités et faire évoluer sa voiture avec son équipe. La séance se termine en 5ème position ce qui est très encourageant. La voiture est parfaite comme elle l’a d’ailleurs été durant tout le week-end grâce à l’ensemble de l’équipe Fach Auto Tech et à son ingénieur Benjamin FLOCH.


La séance qualificative qui se déroule vendredi matin prend des allures Hitchcockienne à cause de la pluie tombée la nuit précédente. Ce circuit dans les rues étroites et sinueuses de Monaco ne laisse aucune possibilité d’approximation. Finalement à 10h, certaines zones sont encore mouillées. Il va donc falloir prendre des risques pour bien figurer sans aller trop loin pour ne pas commettre d’erreur, car la piste finira par être parfaitement sèche pour les derniers tours. De nombreux pilotes comme Florian étaient donc encore en lutte pour obtenir la pôle et en train d’améliorer quand 3 incidents simultanés amènent le directeur de course à mettre le drapeau rouge et un terme final à la séance. Ce sera donc finalement la 4ème position pour le départ de la course.


Tout comme les qualifications, le départ à Monaco est primordial. Il est tellement difficile de doubler, voir impossible sans une erreur du pilote qui vous précède, que cela reste quasiment la dernière option pour gagner des places. Finalement, Florian a presque réussi l’exercice en se portant à la hauteur du 3ème grâce à un très bon envol mais sa place côté extérieur de la piste ne lui permettra finalement pas d’y arriver à cause de l’étroitesse du 1er virage. Il conserve finalement sa 4ème place à l’arrivée grâce à une course solide sans erreur.


Après les débuts en demi-teinte de Barcelone, ce résultat permet à Florian de bien se replacer au classement.


Changement de décor pour la prochaine course avec retour en Porsche Carrera Cup France pour la manche de Misano (Italie) du 7 au 9 juin.


Voir les photos...


PMSC BARCELONE : un début de championnat compliqué


Le meeting organisé le week-end du 10 au 12 mai à Barcelone marquait le retour de la Formule 1 en Europe, mais également le coup d’envoi de la saison de Porsche Mobil1 Supercup.


Après les tests officiels organisés sur ce même circuit il y a 3 semaines, les équipes étaient de retour sous une météo printanière afin de pouvoir lancer cette nouvelle saison.


Le format limité en roulage de la Supercup, n’autorisait donc que 45 minutes d’essais libres à chacun pour parfaire son auto. Cette séance confirme donc que Florian est dans le coup avec la 4ème place. Il est rassuré, sa voiture a été parfaitement préparée par Fach Auto Tech.


Malheureusement, le samedi pour la séance qualificative, rien ne va plus. C’est avec une stratégie calquée sur les années précédentes que Florian s’engage en décalé vis-à-vis de ses adversaires. Ce fut finalement un mauvais choix car les meilleurs temps vont se faire dans les premières minutes alors qu’habituellement ils se font dans les derniers tours. De plus, un souci de différentiel vient perturber la performance de l’auto. L’équipe met tout en œuvre sur le deuxième train de pneus pour essayer de compenser mais ce ne sera pas suffisant. Seul parmi les 10 premiers à améliorer sur ce second train, Florian se classe finalement 9ème.


Le départ en milieu de peloton est souvent mouvementé. Ce sera le cas une nouvelle fois au premier virage où Florian parviendra à éviter l’accrochage mais au détriment de 3 places perdues. A la relance du Safety Car, il maintient sa position et termine les 14 tours de course à la 12ème place sans pouvoir trouver de solution pour remonter au classement.

Ce premier résultat décevant a permis tout de même de solidariser l’ensemble de l’équipe et roder les relations pour revenir plus fort sur les prochaines courses.


Placé en 11ème position du Classement Général, Florian va lancer sa remontée dès le Grand Prix de Monaco à la fin du mois de mai.


Voir les photos...


PCCF SPA : La bonne opération en vue du championnat


La deuxième manche de la Porsche Carrera Cup France ne déroge pas aux habitudes et se déroulait à SPA Francorchamps les 3 et 4 Mai lors de la manche du WEC. La météo printanière du début de meeting a rapidement laissé place au froid accompagné de pluie, grêle et neige.


Après deux semaines de travail acharné dans les ateliers de RMS, la journée d’essais libres avait pour objectif de s’assurer que les problèmes techniques rencontrés à Nogaro avaient bien été tous trouvés et résolus. Le règlement limitant les trains de pneus neufs, à l’issue de la journée du jeudi, Florian pensait bien avoir retrouvé une voiture saine et bien équilibrée mais il fallait encore attendre le verdict du vendredi lors de la séance chrono.


Le retour de l’hiver s’annonçait déjà avant la séance qualificative avec la chute des températures mais les conditions restaient sèches. Particularité de ce meeting, les 2 séances se disputent en suivant avec seulement 5 minutes de pause entre chacune. Avec 36 voitures sur le circuit, Florian choisi de partir dès le début de la séance. Il assure un premier chrono, puis dans le deuxième tour rapide améliore largement les 2 premiers secteurs avant d’être gêné dans le 3ème. Cela sera malgré tout suffisant pour la pole de la course 1. Dans la deuxième session, il prend la tête également dans le premier tour avec plus de 4 dixièmes d’avance puis reste en piste au ralenti au cas où il faudrait relancer un autre tour, mais la deuxième pole était déjà assurée, personne ne fera mieux.


Pour la Course 1 du vendredi après-midi, commence alors le casse-tête pour toutes les équipes : pluie, pas pluie… Finalement départ en pneus slick parfait pour Florian qui creuse rapidement un écart intéressant qui va fondre avec l’arrivée du Safety Car. Alors que la pluie commence à s’inviter, le restart prudent de Florian ne lui permet pas de conserver sa 1ère place. Il assure ensuite jusqu’à l’arrivée la 2ème place et s’octroie également le point bonus du tour le plus rapide en course.


En Course 2, le départ est donné sous Safety Car durant 2 tours à cause des conditions particulièrement compliquées. La piste est mouillée mais séchante et les abords enneigés. Le restart de Florian est parfait cette fois mais quelques virages plus loin, il est sauvagement attaqué par son principal concurrent au championnat qui perd le contrôle de sa voiture et repart loin derrière. Florian maintient malgré tout sa position et sa voiture sur la piste puis gère sa course pour s’octroyer un maximum de points au classement. En finissant 4ème, il reprend ainsi presque la moitié des points perdu à Nogaro.


Prochaine course de championnat de France les 7 et 9 juin à Misano, et en attendant place au début du championnat Supercup dès les 11 et 12 Mai à Barcelone.


Voir les photos... Voir les vidéos...



PCCF NOGARO : un travail d’équipe et des résultats engagés vers le sommet


Le premier rendez-vous de la Porsche Carrera Cup France s’est déroulé lors des réputées courses de Pâques sur le circuit de Nogaro du 20 au 22 avril. Florian fait son retour à cette compétition cette année pour se préparer au mieux au Championnat Supercup pour lequel il a de grandes ambitions.


Yannick MALLEGOL et sa structure RMS ont pris en mains le devenir de Florian pour cette nouvelle saison et avec l’apport en Supercup de la structure FACH AUTO TECH, on peut espérer de grands résultats. Benjamin FLOCH sera aussi de la partie pour l’ingénierie de l’ensemble du programme.


Les deux premières journées de Nogaro furent donc consacrées aux essais afin d’entamer au mieux le Championnat de France de la Porsche Carrera Cup. Le manque d’essais hivernaux sur la voiture consacrée à ce championnat, va mettre en évidence plusieurs problèmes techniques qui handicaperont Florian et toute l’équipe durant l’ensemble du week-end. Les mécaniciens et les ingénieurs RMS vont produire un énorme travail pour relever le défi mais ce ne sera pas suffisant pour lutter à armes égales avec le sommet de la concurrence.


Avec des hauts et des bas sur les différentes feuilles des temps en essais libres, vient l’heure de la première épreuve chrono. Florian arrive à tirer le meilleur parti de sa monture et s’octroie la 3ème place sur la grille de départ. Lors de la Course 1, il démarre parfaitement mais ne peut lutter avec la tête que très peu de temps. Malgré ce manque de performance, il maintien cette 3ème place à l’arrivée.


Toute l’équipe a de nouveau redoublé d’effort pour la deuxième journée mais cela ne portera malheureusement pas ces fruits. La deuxième épreuve chronométrique ne permettra pas à Florian de faire mieux que 6ème. A l’extinction des feux de la Course 2, Florian s’octroie un superbe départ et aux prises d’une très belle passe d’armes avec QUARESMINI il récupère la 5ème place. Il arrive ensuite à rester tout près de la 3ème place mais ce manque de performance récurrent durant tout le week-end le privera de pouvoir tenter obtenir mieux.


Ces résultats qui ne demandent qu’à s’améliorer permettent néanmoins à Florian de prendre la 3ème place du Classement Général avant le prochain meeting de Spa Francorchamps.


Voir les Photos... voir les Vidéos...